En pleine crise sanitaire et devant son ordinateur, le maire de Poznan a obtenu mi-juin pour sa cité de l’ouest du pays, le prix Smart City Award 2019. Cet évènement annuel qui récompense aussi, les villes polonaises de plus de 500.000 habitants pour leur politique numérique, a eu lieu sur une plateforme digital, le 15 et 16 juin, au regard des circonstances du COVID 19. A la tête de la municipalité de Poznan depuis 2014, Jacek Jaśkowiak, se voit primé pour avoir mené par petite touche, une politique numérique qui à croire les experts polonais est devenue exemplaire.

Cinquième ville de Pologne, Poznan est dôté de centres universitaires parmi les plus reconnus du pays et a un riche patrimoine culturel. Depuis sa prise de fonction de maire en 2014, Jacek Jaśkowiak, a d’abord consolidé le pôle industriel avec notamment le secteur des nouvelles technologies par la présence d’IBM et Microsoft. Puis, en 2017, l’arrivé de Michal Lakomski comme responsable du département Smart City de la ville, allait permettre la multiplication de projets qui aujourd’hui ont abouti aux succès de Poznan, dans l’amélioration de la vie de ses habitants dans le domaine des transports, des infrastructures, de l’énergie, de la gestion spatiale et environnementale.

Originaire de Poznań, Jacek Jaśkowiak, 56 ans, a étudié dans sa ville natale à la Faculté de droit et d’administration de l’Université Adam Mickiewicz et a terminé des études de troisième cycle dans des domaines tels que la comptabilité, les finances et les impôts. Il était également boursier de l’association GFPS-Polska en coopération avec l’Université allemande de Bielefeld. En tant qu’étudiant, Jaśkowiak appartenait à la Rural Youth Union.

Dans les années 1990, Jacek Jaśkowiak a acquis une expérience dans l’industrie du commerce, travaillant dans l’entreprise de Jan Kulczyk. Il a fondé sa propre entreprise en 1997, axé ses activités sur la comptabilité et le conseil aux entreprises étrangères. À partir de 2007, il a été président de la société « Jaśkowiak Sp.z o.o. ». Il a également collaboré avec le célèbre poète et chanteur Jacek Kaczmarski, avec qui il était ami il a traité des problèmes de gestion liés à l’activité artistique de Kaczmarski.

Jacek Jaśkowiak est apparu sur la scène politique en 2010, se présentant en vain, aux élections municipales à Poznań. Il a réussi lors de la prochaine élection de 2014, lorsqu’il s’est porté candidat à la liste de la plate-forme civique, qu’il a rejoint l’année précédente. Lors de cette élection, Jacek Jaśkowiak a battu son concurrent Ryszard Grobelny. Il fut réelu en 2018 au nom de la Civic Coalition. Les rivaux de Jaśkowiak lors de cette dernière élection étaient au nombre de six.

Jacek Jaśkowiak est activement impliqué dans l’activité publique depuis 2008, lorsque ses déclarations ont été publiées dans Głos Wielkopolski et Gazeta Wyborcza. Tout en occupant le poste de maire (2014-2018), Jacek Jaśkowiak a participé à l’organisation des marches annuelles de l’égalité. Militant du monde du sport, lui-même passionné par diverses activités, dont le ski de fond (il a participé aux marathons Vase Run et Worldloppe). Ses activités dans cette discipline ont permis l’organisation de la Coupe du monde de ski de fond à Szklarska Poręba en 2012 et 2014. Jaśkowiak appartient à la Commission de la Fédération mondiale de ski (FIS) pour la Coupe du monde de ski de fond.

Ces dernière années, Jacek Jaśkowiak a lancé plusieurs initiatives dans le domaine de la ville intelligente. Ainsi, Poznań a acquis 21 bus électriques modernes et respectueux de l’environnement et elle est en train d’acquérir 37 autres autobus de ce type. La qualité de l’air à Poznan est également surveillée de manière intelligente – avec des drones. Cette solution fait partie d’un projet financé exlusivement par le budget municipal. En outre, Poznań a mis en œuvre le programme Kawka BIS, qui vise à réduire les émissions de polluants résultant de la combustion de combustibles solides.

A Poznan, les habitants peuvent demander un cofinancement pour le changement des fours et chaudières ainsi que de remplacer le système de leur chauffage au gaz et électrique, par des installations solaires. Jusqu’à présent, la ville a alloué 14 millions d’euros pour mettre en œuvre ce programme. L’approvisionnement en chaleur des équipements publics municipaux est également optimisé, le programme pilote étant réalisé dans 6 écoles de Poznań. La ville s’occupe également des abeilles en ouvrant des ruchers urbains.