Depuis 20 ans chez l’équipementier des réseaux suédois Ericsson, elle est devenue par la force des choses, la dame de la 5G en Italie. Mais, une 5G vu sous l’œil du développement durable au moment où ce réseau est décrié. Depuis deux semaines, Rossella Cardone suscite l’intérêt des professionnels des territoires en Europe qui intéressent aux aspects écologiques face à la monté en puissance des réseaux mobiles. Son projet « 5G Port of the Future » pour la ville portuaire de Livourne en Toscane, a remporté le prix de l’efficacité énergétique industrielle lors des Hannover Messe Digital Days (14 et 15 juillet 2020) pour les résultats obtenus. C’est à dire en termes de durabilité, d’efficacité accrue et d’impact réduit environnemental des opérations logistiques du port de Livourne et cela grâce à la mise en œuvre de technologies telles que la 5G, l’Internet des objets, la réalité virtuelle, la réalité augmentée et l’intelligence artificielle.

Rossella Cardone a une maîtrise en mathématiques et une autre en probabilités et statistiques, et est certifié Project Management Institute (PMI). Ses diplômes, elle les a obtenu à l’université de Naples Frédéric II, principal campus de la capitale de la région de Campanie, et plus ancienne université laïque et d’État au monde. Università degli Studi di Napoli ‘Federico II’ a été fondée le 5 juin 1224 par l’empereur germanique et roi de Sicile Frédéric II.

Chez Ericsson, elle a été chef de produit et chef de projet total pour des projets internationaux de recherche, d’innovation et de lancement de produits de solutions IP de télécommunications à grande échelle. Elle a été responsable de la stratégie de partenariat d’Ericsson R & D en Italie, puis elle fut promu responsable de l’innovation, du développement durable et de la responsabilité d’entreprise pour les pays méditerranéens. En juillet 2017, elle fini par prendre la position de responsable du développement durable et de la responsabilité d’entreprise, Europe et Amérique latine.

C’est en 2016 qu’Ericsson, en collaboration avec le Consortium national interuniversitaire italien des télécommunications (CNIT) et l’Autorité du système portuaire de la mer Tyrrhénienne du Nord, décide d’exploiter l’un des principaux ports italiens comme banc de test, pour expérimenter la 5G avec une faible latence, une capacité élevée et une plus grande flexibilité peuvent augmenter l’efficacité opérationnelle et réduire considérablement les coûts et l’impact environnemental des escales portuaires.

Pour Rossella Cardone, « le projet pilote 5G Port of the Future a montré que la connectivité 5G peut faire évoluer les modèles commerciaux et opérationnels portuaires traditionnels, en obtenant un meilleur coût, des avantages et une plus grande durabilité d’un point de vue environnemental. La 5G et les technologies numériques rationalisent la manière dont les ports gèrent leurs processus et flux de fret en faveur de moyens plus écologiques. L’innovation et la technologie peuvent produire une valeur économique et une durabilité réelles ».

Le prix au Hannover Messe Digital Days, confirme cette vocation de l’italienne depuis des années de développé un large éventail de compétences en innovation commerciale, partenariats, collecte de fonds, durabilité, marketing et technologie grâce à des missions en Europe et en Suède, toujours dans une perspective internationale.