Richissime australien, co-fondateur de la fameuse société de logiciels Atlassian, Mike Cannon-Brookes et le milliardaire de minerai de fer, Andrew « Twiggy » Forrest, developpent un projet pour fournir un cinquième des besoins en électricité de Singapour – tout cela à partir de l’énergie solaire – via un câble sous-marin de 3750 kilomètres à partir du Nord de l’Australie.

Il est un ardent défenseur de la réduction de la dépendance de l’Australie aux énergies fossiles et en faveur du renouvelable. Depuis plusieurs semaines, alors qu’il est engagé sur plusieurs fronts pour aider son pays ravagé par les incendies, Mike Cannon-Brookes s’active à bâtir une ferme solaire, près de Tennant Creek une ville du nord, qui serait la plus grande du monde. Elle s’étendrait à perte de vue, sur une superficie équivalant à plus de 20 000 terrains de football.

Malgré la description par Cannon-Brookes du projet comme étant fou, cela pourrait en fait avoir un sens technique et économique. Et ce n’est pas le seul projet d’énergie méga-renouvelable poursuivi par des entreprises australiennes crédibles dans le but d’alimenter les centaines de millions de personnes vivant au nord du pays.
Bien entendu, le projet est loin d’être conclu. Ses défis commerciaux et techniques sont énormes et, avec un prix de 20 milliards de dollars, ce serait l’un des plus grands projets de construction jamais réalisés en Australie.

Mais les gens qui connaissent l’homme derrière le projet – David Griffin, directeur général de Sun Cable – parlent en termes élogieux de sa capacité à prendre un enclos vide et à le convertir en une centrale électrique alimentée par le vent ou le soleil. Plus récemment, il a conclu un accord pour fournir au deuxième plus grand employeur d’Australie, Coles, 10% de son électricité d’origine solaire.

Mike Cannon-Brookes est né en novembre 1979, d’un père cadre de la finance internationale. Il a fait ses études à la Cranbrook School de Sydney et est diplômé de l’Université de la Nouvelle-Galles du Sud avec un baccalauréat en systèmes d’information. A la sortie de l’université il a fondé avec Scott Farquhar, Atlassian, une société de logiciels collaboratifs. Il est également professeur auxiliaire à la School of Computer Science and Engineering de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud.

Cannon-Brookes et Farquhar ont été reconnus comme les professionnels australiens des technologies de l’information de l’année en 2004 et les entrepreneurs australiens de l’année 2006. Cannon-Brookes a également été honoré par le Forum économique mondial en tant que jeune leader mondial en 2009 et est membre du Forum des jeunes leaders mondiaux.