L’Ecosse a de grande ambition pour le déploiement de la 5G sur son territoire. A ce titre, il fut crée à Glasgow, le hub Scotland 5G Center pour faire le lien entre le monde universitaire, celui de l’entreprise et les services de l’État et sans oublier les collectivités locales. Pour illustrer l’ambition de voir l’Ecosse comme modèle européen du futur réseau télécom, le gouvernement a choisi une star anglaise des Smart Cities, Julie Snell, pour diriger le Scotland 5G Center. L’ancienne haut cadre de British Telecom qui en février 2019, fut nommé l’un des meilleurs leaders des villes intelligentes du Royaume-Uni. a quitté en mai ses responsabilités en smart city à Bristol pour s’installer à Glasgow.

Directrice générale de Bristol is Open depuis 2017, une joint-venture entre l’Université de Bristol et le Bristol City Council qui se concentre sur la recherche et le développement de villes intelligentes ouvertes, Julie Snell a réussi durant trois années à faire de l’ombre à Londres concernant les projets numériques.

Julie Snell a 30 ans d’expérience dans l’industrie des télécommunications, y compris le démarrage technologique du Royaume-Uni dans les services Mobile et de la Wi-Fi, et elle faisait partie de l’équipe de direction de British Openzone Public Wi-Fi. Elle a également représenté British Telecom en tant que membre du conseil d’administration et présidente de la Global Wireless Broadband Alliance.

Passionnée de créations et déclinaisons d’applications nouvelles au service des citoyens, Julie a joué en Grande Bretagne, un rôle déterminant dans la conduite de la vision stratégique visant à établir une gouvernance Wi-Fi publique dans les domaines juridique, technologie, de facturation et expérience client.

Dernièrement, Julie a travaillé avec le conseil consultatif de la ville connectée de la Wireless Broadband Alliance (WBA), association d’experts de l’industrie des télécoms créée en 2003, pour promouvoir l’interopérabilité entre les opérateurs de l’industrie Wi-Fi, dans le but d’offrir une excellente expérience utilisateur qui réuni les experts mondiaux.

Malgré la pandémie qui durant les premières semaines de sa nomination (mai 2020), l’a empêché de venir prendre ses fonctions à Glasgow, Julie Snell semble déjà engagé dans le défi proposé par les autorités écossaises pour réussir le basculement vers le nouveau réseau télécom.
Julie Snell considère que l’Écosse a les moyens d’élaborer un programme national 5G ambitieux à cette époque, en poussant les avantages de la technologie dans une grande variété d’applications dans les universités, la conservation industrielle, la pêche, l’agriculture et dans d’autres secteurs.

Elle insiste sur le fait qu’il existe une véritable adhésion des dirigeants à l’importance de l’amélioration de la connectivité sans fil, soulignant la publication en 2019 d’un document de stratégie gouvernementale vantant « l’opportunité significative » que la 5G présente pour le pays.

Intitulé « Forger notre avenir numérique avec la 5G: une stratégie pour l’Écosse », le document était en partie inspiré d’une étude commandée par Deloitte affirmant que le PIB de l’Écosse pourrait bénéficier d’une augmentation de 8,3% d’ici 2035 si le gouvernement réussissait à permettre un numérique basé sur la 5G. révolution.