Héctor López Santillana, restera dans l’histoire de Léon, capitale de l’enseignement universitaire au Mexique, non seulement pour avoir été le premier maire réélu de la ville, mais aussi pour avoir dû faire face à une crise sanitaire et économique. Héctor López Santillana, présentera durant les premiers jours de septembre son deuxième rapport de résultats pour la période en cours, ce qui signifie sa cinquième année à la tête de la capitale mondiale de la chaussure. Père de deux enfants, ce diplômé en administration des affaires, a commencé sa carrière dans l’industrie électrique locale avant de rejoindre la municipalité de Léon, comme directeur du développement économique en décembre 2003. Maire depuis 2015, il compte sur son expérience pour annoncer que le salut de Léon et ses habitants afin de sortir de la crise provoqué par le COVID 19, « c’est la construction d’une ville compacte, intelligente et connectée ».

Contrairement à d’autres rapports municipaux au Mexique, celui que présentera début septembre le maire de Léon, devrait se concentrer sur l’information des actions concrètes et spécifiques pour lutter contre les ravages du covid-19 et l’investissement économique et le capital humain qui s’est engagé dans cette lutte.

En raison de la distanciation sociale, le conseil municipal a vu la nécessité d’intégrer l’utilisation des technologies pour les services aux citoyens, ce qui a ouvert la voie à une évolution vers un gouvernement numérique.

« Cette année, nous investissons et renforçons le réseau technologique, le premier du genre au Mexique qui nous permet d’obtenir des données sur l’environnement, la mobilité et de faciliter la gestion des services pour les citoyens », affirme Héctor López Santillana. Ce dernier, gère une ville industrielle qui se trouve au cœur du Mexique.

C’est la 6e plus grande ville du pays et la plus grande ville de l’État du Guanajuato et de la Région du Bajío. Aussi connu comme « La Perla del Bajío » (La Perle du Bajío). Dans le recensement de la population de 2015, la ville compte 1 567 892 habitants, et La Région Métropolitaine de León compte 1 967 789 habitants. Elle est située à 384 km de Mexico.

A Léon, le transport propre et durable est un autre des grands paris, puisque jusqu’à présent cette année, 10,5 kilomètres de pistes cyclables ont été construits qui contribuent à un total de 187 kilomètres du réseau municipal, plaçant León comme la quatrième ville de tout le Mexique avec le plus de pistes cyclables.

Se voulant être un maire réactif et proche des habitants, Héctor López Santillana, a lancé durant le con finement la plate-forme Vía Directa Citas en Línea, un nouvel outil numérique, afin que, de manière simple et rapide, le citoyen puisse être servi comme il le mérite dans les différentes dépendances sans mettre sa santé en danger. « car la première chose est la sécurité de nos citoyens et nous devons maintenir des mesures de distanciation sociale et de santé pour protéger chacun de cette pandémie qui a encore un long chemin à parcourir », avait déclaré le maire.

A Léon, aujourd’hui le Conseil municipal considère que la technologie est un outil prioritaire pour les habitants et leurs familles, car ils vivent un processus d’accélération numérique de la part de la société, des entreprises et des gouvernements. Mais à León, avant cette éventualité, ils avaient déjà travaillé très dur sur un modèle de service aux citoyens grâce à l’utilisation de plateformes numériques, ce qui a valu une reconnaissance internationale pour la ville.

Considéré en Amérique Latine comme un des rares maires qui s’est battu sur tous les fronts depuis le début de la crise sanitaire, Héctor López Santillana, ne cache pas son inquiétude pour les 26000 habitants de sa ville qui ont perdu leur emploi. Réactif, il travaille déjà sur un programme au nom de « León Contigo Emploi temporel », qui viserait à soutenir les familles qui ont perdu leur source de revenus. Et là aussi, le maire de Léon compte sur le numérique pour proposer le service le plus efficace à ses administrés.