Le 27 mai 2020, un projet de loi visant à réviser une partie de celle sur les zones spéciales stratégiques nationales pour la réalisation de super villes, communément appelé «Super City Bill», a été adopté lors de la session plénière de la Chambre haute (Diète). Dans le cadre de la nouvelle déréglementation, les législateurs nippons visent à accélérer les efforts de mise en œuvre sociale de technologies avancées, telle que la conduite autonome. Toute la ville du futur n’est pas une initiative de tests sur le terrain, limitée à des domaines individuels, tels que la conduite autonome et les énergies renouvelables pensent les politiques japonais. Mais un effort qui couvre un large éventail de modes de vie, et ne se limite pas à des démonstrations temporaires, et peut être réalisé vers 2030. Au Japon, il est défini comme ayant à la fois les efforts à mettre en œuvre dans la société pour la réalisation anticipée de la vie et l’avènement d’une vie meilleure du point de vue des résidents.

Fondé sur la mise en œuvre sociale en interconnectant divers domaines tels que les transports, la technologie de conduite autonome, la logistique, les paiements sans contacts, l’administration, les soins médicaux et les soins infirmiers, l’éducation, l’énergie, l’environnement, la prévention du crime, la prévention des catastrophes, etc.

En vertu de la loi révisée, selon certains experts au Japon, il est légal d’établir un projet de développement d’infrastructures de collaborations qui collectent et organisent les données entre plusieurs services avancés et exige que l’entité d’exécution du projet fournisse aux gouvernements nationaux et locaux les données dont ils disposent. De plus, des procédures spéciales ont été mises en place pour permettre la réalisation simultanée et intégrée de réformes réglementaires dans plusieurs domaines, qui sont essentielles pour la réalisation de multiples activités de services avancés.

Il est prévu qu’une rencontre régionale du ministre chargé des zones spéciales, des maires locaux et des opérateurs économiques fournira un nouveau plan au Premier ministre avec un plan régional basé sur les intentions des résidents et des autres parties intéressées lors de la mise en œuvre des activités commerciales régionales avancées d’utilisation des données. Il est possible de demander l’établissement de mesures spéciales pour diverses réglementations.

Afin d’aider à établir des normes et à garantir la compatibilité des fondements qui permettent la coopération mutuelle des systèmes d’information, le Japon dispose d’un système de l’entité qui met en œuvre des activités commerciales utilisant des technologies avancées et des données utilisées pour la réalisation. Fournir des informations, des consultations, des conseils et toute autre assistance pour l’établissement de normes relatives à l’infrastructure et pour assurer la compatibilité avec celles qui établissent l’infrastructure de coopération mutuelle du système d’information du sujet.

Dans le but de prévenir les systèmes disparates entre les villes et de renforcer la coopération, des API pour chaque ville seront publiées sur le catalogue du Cabinet Office pour soutenir la construction de sites de développement locaux. 54 collectivités locales et entreprises intéressées par Super City diffusent déjà des informations. En sollicitant des idées à l’étude auprès des gouvernements locaux et d’autres qui envisagent le concept de Super City, il semble que 54 groupes avaient soumis leur candidature d’ici mai 2020.

Le nouveau système de bac à sable uniquement régional accélérera les essais sur le terrain sans précédent liés aux technologies avancées et innovantes du futur proche telles que la conduite automatisée de voitures, les véhicules aériens sans pilote (drones) et l’utilisation radio connexe. Et, afin de le réaliser sans heurts, un mécanisme a été établi pour permettre aux quatre lois pertinentes du droit des véhicules de transport routier, du droit de la circulation routière, du droit de l’aviation et du droit des radiocommunications de se réunir.

Si le plan de zone qui comprend ces démonstrations est certifié par les actions suivantes, un document indiquant le contenu du plan de zone de démonstration de technologie certifiée sera délivré à la personne désignée comme entreprise de démonstration, et avec ce, les autorisations d’utilisation nécessaires seront automatiquement accordées, à l’exception de certaines.